qui-est-m.-negadi

Qui est Ammar Negadi?

ammar-negadi

Ammar Negadi est le pionnier du militantisme amazigh dans les Aurès. Homme courageux, intègre et entier. Il a ouvert les portes à des milliers de jeunes chaouis qui poursuivent aujourd’hui son combat.

Dates clés…

  • 1943  Naissance de M. Ammar Negadi à Thamerwant – Batna dans les Aurès.
  • 1966  Ammar Negadi fut l’un des premiers membres de l’académie berbère « Agraw n imazighen ».
  • 1970 Il ouvre la première libraire amazighe « Adlis Amazigh » à rue Léon Frot – Paris. Rendez-vous incontournables de tous les amazighs avides de connaissances sur leur culture et leur identité.
  • 1971  Ammar Negadi fonde l’Union du peuple amazigh « UPA » ou thedhiwth n aghmif imazighen. qui sera un point central pour de beaucoup de ses travaux.
  • 1972  Il lance la revue culturelle « Asaghen » qui veut dire lien. Un mensuel qui promeut la culture amazighe.
  • 1972  Ammar entame des travaux sur l’ancien Tifinagh qui aboutiront sur la création du neo-Tifinagh, adopté par l’IRCAM et utilisé partout aujurd’hui.
  • 1975  Après recherches approfondie, il édite la première liste des prénoms amazighs contenant 750 prénoms. Cette liste sera en partie utilisée plus tard pour par le ministère de l’intérieur pour établir la liste des prénoms amazighs acceptés à l’état civil algérien en 2013.
  • 1980 Il crée le premier calendrier amazigh et associe ce dernier à l’intronisation de Chechnaq comme Pharaon d’Egypte. l’an 1980 correspondra désormais à 2930 de l’ère amazighe.
  • 1994  Il crée l’association chaouie « Awras Ichawiyen » à Paris pour promouvoir la culture chaouie et regrouper les chaouis de France autour de la culture chaouie des Aurès.
  • 1997  Ammar Negadi, Djemaa Djoghlal, Abdarrahmane Bouali -deux autres grandes figures du militantisme auressien- collaborent sur le site aureschaouia.free.fr, où ils publient une partie de leurs travaux.
  • 2008 -Ammar Negadi s’éteint dans un hôpital parisien après un long combat contre la maladie. Paix à son âme.

« Vive Tamazgha libre, unie et amazighe. Vive Tamazgha où aucun amazigh n’opprime ni domine ni méprise l’autre parce qu’il n’est pas de son bord ou de sa région.Vive Tamazgha dans l’honneur, l’honnêteté et la propreté au sens propre comme au sens figuré » Ammar Negadi.